Le fin du Fonds n°1

Publié le par Centre Culturel-La Marchoise

Comment fêtait-on Pâques dans le Poitou ?

La semaine pascale en Poitou est riche de traditions, notamment culinaires. Pâques est parfois décrite comme "la plus belle fête de l'année". La chasse aux œufs en chocolat n'était évidemment pas connue par les anciens nés au début du siècle (dernier). 

Voici un témoignage : « On faisait des gâteaux de Pâques, des pâtés de Pâques, des brioches, des gâteaux secs. » La cuisson rassemblait les voisins. Informatrices : Mme Brunet et sa tante, Usson-du-Poitou (86), 1971.

Le pâté de Pâques est bien connu dans le nord des Deux-Sèvres et, avec une variante, en Limousin. C'est une sorte de tourte, préparée ainsi : sur un fond de pâte brisée, on dépose de la viande de cochon, puis des œufs durs coupés. On recouvre l'appareil d'une couche de pâte percée en son centre d'une ''cheminée'' pour permettre une bonne cuisson. La décoration se fait à la fourchette (comme pour les broyés) ou avec des bandelettes de pâte.

Les recettes de l'atelier Cuisine sont données ci-après. 

Le vendredi saint, entre coutume et croyance

« On faisait cuire les œufs du vendredi saint pour les manger le jour de Pâques, et quand on mangeait ces œufs, on n'était jamais malade, et jamais piqué par les serpents. » Informatrice : Mme Bourault, 78 ans, Bouresse (86), 1973.

 

 

 

Merci à Henri Donzaud pour les photos gourmandes du pâté et les explications.Merci à Henri Donzaud pour les photos gourmandes du pâté et les explications.

Merci à Henri Donzaud pour les photos gourmandes du pâté et les explications.

... et en poitevin-saintongeais ! (source : bulletin Bernancio ! n° 54, année 1993)

... et en poitevin-saintongeais ! (source : bulletin Bernancio ! n° 54, année 1993)

Commenter cet article